Vamos Chile !

Publié le par Llansito

Le football est-il l'opium du peuple ?

 

http://www.elhincha.cl/images/Noticias/chile-mexico-previa-home.jpg

 

Ici en Amérique latine, plus qu'ailleurs, cela semble vrai. Certains étudiants s'inquiète de l'éventuel effet du football sur la Revolucion estudiantil (à propos de cette dernière, j'aurais des bonnes à vous raconter). Oui car, au cas où vous ne le saviez pas, en ce moment c'est la  Copa América !

 

Le football, c'est une fête populaire, tout le monde derrière le Chili. Et même les plus sceptiques envers le patriotisme chilien se laissent aller à des "C-H-I... Chiiiiiiiii ! L-E... Leeeeeeeee ! Chi-chi-chi, le-le-le VIVA CHILE !"

 

Le football, c'est "un bon vecteur de lien social" au Chili ? me demandait JB, Rennais et futur porteño. Ouais j'y avais jamais pensé, mais c'est un peu ça. C'est même exactement ça.

 

Jouer avec les Chiliens dans les canchas de Valparaiso a été le meilleur moyen de sympathiser. Comme dirait mon père : "Le football est un langage universel !" - Eh bien être à l'étranger rend cette constatation encore plus évidente.

 

Alors ce soir j'étrenne mon beau maillot tout neuf  de la Roja ce soir. Histoire de me fondre, de devenir chilien (qui a dit que le foot exerguait les haines ? c'est aussi un moyen d'intégration incroyable). Et quoi de mieux que de supporter une équipe comme celle du Chili ?

 

Oubliez l'Argentine, le Brésil et peutêtre l'Uruguay. Le Chili c'est le FC Nantes sud-américain. Oui, bon le FC Nantes de la grande époque quoi : des jeunes joueurs bourrés de talents dans une équipe homogène tournée vers l'attaque. Sans conteste, à l'heure actuelle, la sélection offrant le meilleur football du continent.

 

Une équipe qui a été modelée par  Marcelo Bielsa dit "El Profe" (le Professeur), technicien argentin qui a notamment entrainé l'Espanyol de Barcelone, la sélection argentine (avec laquelle il gagne en 2004 le titre olympique avant de se retirer) et est devenu, il y a peu, le nouvel entraineur de l'Atletic Bilbao.

 

Bielsa, homme de conviction, a décidé de quitter son poste en novembre dernier, quand Jorge Segovia un homme d'affaire a repris la fédération chilienne de football et avait indiqué qu'il ne souhaitait pas conserver Bielsa, pour une histoire de gros sous. Ségovia s'est attaqué à Bielsa l'adulé. Les hinchas l'ont poussé à la porte, mais Bielsa, homme de parole, est resté sur sa décision et a offert une ultime victoire au public chilien a l'Estadio Monumental de Santiago : Chili 2 - 0 Uruguay (buts de Alexis Sanchez et Arturo Vidal) pour le match célébrant le centenaire de la seleccion chilena. J'étais à ce match historique.

 

Alexis Sanchez et  Arturo Vidal, les deux stars du football chiliens qui affolent le mercato européen (Sanchez est transféré de Udinese au FC Barcelone pour... 45 millions d'euros).

L'Uruguay, l'adversaire du jour pour le Chili.

 

Il est l'heure que j'aille rejoindre les autres. Où est ma camiseta roja ?

 

 

http://4.bp.blogspot.com/_fdD177iEwJA/TFyDdp2r6MI/AAAAAAAAADY/qOFI4sSnVm0/s1600/puma2010chili.jpg

 

"Vamos... Vamos Chilenos!
Esta nocheeee, tenemo' que ganaaaaaar !"

Publié dans Société chilienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article