Les insolites de la vie chilienne

Publié le par Yann-Vari

Vivre au Chili c'est aussi quelques petites anecdotes insolites :

 

Téléphone portable : vous manquez de crédit ? Pas de problème, vous pouvez recharger à tous les coins de rues, et particulièrement dans les pharmacies. Oui parce que dans les pharmacies on ne fait pas que recharger son portable, non. On peut aussi retirer de l'argent.

 

Chiens errants : Valpo est truffé de petites bestioles sympathiques appelés "chiens" qui ont la particularité d'être sans maître - d'où le qualificatif de "errant". D'après l'encyclopédie Ronan (c'est-à-dire notre ancien colocataire qui nous a pas mal briefé sur la vie ici), il existerait trois catégories de chiens errants :

  • Les "Rocky" : ce sont ceux qui vous quittent pas d'une semelle, vous prend pour leur maître, et tels de dignes chiens de garde, agressent le moindre individu que lui trouve louche (ce qui veut dire que vous n'êtes pas à l'abris vous même de vous faire agresser par un Rocky protégeant un autre individu). Leur compagnie est fort agréable en pleine nuit, une petite caresse et ce peut-être une meute toute entière qui peut vous ramener jusquà chez vous. J'ai déjà vu une quinzaine de chiens errants nous escorter.  
  • Les "James Bond" : Ce sont les plus malins. Ils vous suivent de loin, mais en faisant tout pour ne pas se faire remarquer. L'objectif ? Guetter le moindre petit morceau de completo que vous pourriez semer par mégarde ou par gentillesse sur votre chemin (autant dire qu'il peut se rendre utile).
  • Les "Idiots" : Ceux-là sont soient marrants, soient vraiment dangereux. La majorité des chiens errants ont un aversion contre les voitures, surtout contre les colectivos (sortent de taxis qui ne desservent que sur un trajet bien défini), et il arrive - je pense - que certains se fassent renversés. Il en résulte un chien, complètement à l'Ouest qui soit aboie sans aucune raison, sur tout le monde ou personne en particulier, ou s'attaque de manière frénétique a tout ce qui ressemble plus ou moins à un pneu, soit vous agresse littéralement sans aucune raison, essayant de vous mordre. Fort heureusement, je n'ai encore croisé aucun d'Idiot-méchant.

 

Le pain : pas grand chose à dire, il est très bon. Ah si, quand même : il est fait avec du saindoux. Maintenant que je sais ça, je crois que je ne vais plus en manger 3 par jours.

 

Les sittings étudiants : Je n'ai pas encore eu l'occasion de les voir de mes propres yeux. Mais il arrive que une vingtaine d'étudiants pas contents décide, après une assemblée générale (il y en a tous les jours dans toutes les carreras, j'ai l'impression), de passer à l'offensive, en foutant la caga (entendez par là "le bordel") dans le bâtiment, en dressant des barricades dans la rue et en jetant des pierres sur les camions de pacos blindés, qui eux préfèrent les eaux usées et la lacrymo cancérigène lancées par canon. C'est plus drôle. Et ça peut-être utile (je crois que j'ai raté un dizaine d'heure de cours grâce à ça). Le truc c'est que leur communication est si mauvaise que personne ne sait réellement contre qui ni pourquoi ils se battent.

 

L'eau chaude : Il y a de l'eau chaude, mais elle est réservée à la douche. Pour se laver les mains, la figures ou laver la vaisselle, c'est eau froide pour tout le monde (je crois). Chez moi, même la machine à laver lave à l'eau froide.

 

Les employés du gaz : Parfois, il arrive que même la douche n'a plus d'eau chaude : ben oui, la bouteille de gaz est vide. Heureusement il existe de véritables artistes des rues, des musiciens incompris. Ce sont les employés des compagnies de gaz qui passe dans les rues dès l'aube (ou presque), en pick-up, avec un d'entre eux jouant des percussions avec u bâton sur les bouteilles de gaz. Pour les grasses-matinées, on finit par s'y habituer.

 

Le courrier : Alors là je comprends rien. Le courrier de France met 3 semaines à arriver, et parfois le facteur vient 3 fois sonner dans la même journée. Il n'y a pas de boîte aux lettres, donc si t'es pas là, ben... t'as plus qu'à te rendre au magasin Correo de Chile, où tu peux voir s'il y a pas une lettre qui t'es destinée et qui t'atttend depuis deux ans. Oui parce qu'une fois j'y suis allé, et la lettre la plus ancienne attendait depuis mars 2008...

 

MISE A JOUR 13/10/2010

 

Les notes : Aujourd'hui j'ai eu l'impression d'être un attardé, puis un génie. J'ai reçu ma première note : un 6,5. Décevant n'est-ce pas. Jusqu'à ce que vous apprenez que la notation est sur 7. Ne cherchez pas à comprendre...

Publié dans Vivre à Valpo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Même chose pour l'eau chaude ici, mais il semble que le lavage à l'eau froide ne dérange pas trop mes vêtements =p<br /> <br /> J'ai pas encore essayé le courrier, mais quand j'y penserai je te préviendrai de passer le prendre, genre 1 mois après l'avoir envoyé =p<br /> <br /> <br />
Répondre